13 septembre 2012

La pluralité de l'information c'est important


 Hier soir j'apprenais à la radio que les zamis de BHL venaient de décapsuler le représentant de Coca-Cola en Lybie, accessoirement ambassadeur des États-Unis. En bon citoyen responsable je courrais sur le site de Libération.fr pour avoir plus d'informations et je tombais nez à nez avec une Une sur la couverture en direct, s'il vous plait, de la conférence de presse tenue par un marchand américain de téléphone mobile s’apprêtant à dévoiler son nouveau joujou. 
Pas une publicité, c'était bien l'info primordiale du moment que la rédaction du grand quotidien de gauche français estimait la plus importante à apporter à ses lecteurs. Étonnant de voir le journal qui quelque jour plus tôt faisait une leçon de patriotisme économique à un grand patron français candidat à l'exil fiscal, offrir gratuitement la une de son site internet à une firme extra-européenne régulièrement pointée du doigt pour les conditions de travail dans ses usines délocalisées ou pour l’emprunte écologique catastrophique de ses produits vendus très cher à tout un tas de cons qui n'en ont pas spécialement l'utilité.

J'étais un peu narquois quand j'entendais le flash infos de 20h sur RTL s'ouvrir à son tour sur cette information à haute teneur qualitative : la firme de Cupertino tenait en ce moment même une conférence de presse, Whaou !  C'est alors que j'ai eu la mauvais idée de faire le tour des sites d'information français et même de quelques voisins pour en arriver à la triste évidence que Machin et son Bidule 5 avaient colonisé la totalité des Une des pages d'accueil de la presse francophone (toute sauf 1), quotidiens, gratuits, payants, hebdos, tout le monde à l'unisson, culotte baissée devant le référent ultime de l'économie de l'obsolescence programmée. 

Etat des lieux de la presse francophone en 11 captures d'écran de leur page d'accueil prises entre 19h10 et 21h mercredi 12 septembre 2012 (un peu après pour 20 Minutes)  :


Du côté des gratuits on joint l'utile à l'agréable en assurant une synergie entre la rédaction et le service com :


Les hebdos ne pouvaient pas non plus passer à côté d'une information aussi brulante :




Pas la peine de s'exiler, nos voisins sont aussi contaminés :


Pour trouver enfin une Une non occupée par le nouveau bidet high tech, il faut se tourner vers le journal La Croix. Mais non visible sur la capture d'écran, le sujet est tout de même traité en 4ème position.
Finalement, le seul de la dizaine de médias que nous avons consultés à se trouver complètement vierge de publi-reportage à la gloire de la pénible marque de Steve Jobs reste l'Huma, qui préfère titrer sur la fête annuelle de la merguez qui aura lieu ce week-end. Bravo à eux.

Nous avons malheureusement oublié nos excellents confrères de Rue 89 et du Nouvel Obs qu'ils nous en excusent.
Le constat sera qu'il ne reste vraiment pas beaucoup de quotidiens nationaux en France mais que c'est encore beaucoup trop.
Nous rappellerons que pour arriver à cette homogénéité, le gouvernement français vient de déverser 60 millions d'euros au cours des 3 dernières années sur les médias institutionnels pour assurer leur développement sur la toile et pour être bien sûr qu'ils fassent là où on leur dit de faire. Le résultat semble dépasser les espérances les plus folles. La somme peut paraitre coquette mais n'est rien comparée aux 300 millions d'aides directes octroyées à la presse en 2011 et 271  millions engloutis en 2012. C'est le prix à payer pour assurer, comment ils appelent ça déjà ? L'indépendance et... Ah oui ! La pluralité de l'information.

21 commentaires:

  1. Très bien vu !

    Et ce matin ce n'est pas beaucoup mieux...

    Jusqu'à quand peut on cacher la poussière sous le tapis ?

    RépondreSupprimer
  2. Apple c'est des génies en marketing. Tout le monde croque la pomme, même le CGB en parle. L'important c'est d'en parler quel que soit l'angle d’approche et en bien ou en mal mais en parler "it creates expectations".
    Le seul bémol c’est que le CGB le fait gratuitement alors que vos confrères le font au moins pour de l'argent. Avant de croquer la pomme demander du fric merde.

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations Justin, j'attendais l'arrivée du premier con qui viendrait ânonner le fameux "parlez en bien, parlez en mal...mais parlez de moi", t'as gagné le concours. Je t'assure que si jour après jour je répète à la cantonade que t'es un violeur d'enfants ou que ton produit file le cancer, cette publicité finira par t’inquiéter et te porter préjudice.
    Pour pinailler j'ajouterai que t'es le premier à prononcer le nom de cette marque sur ce billet.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas la campagne de pub avec Ockrent. Je la trouve très apaisante à regarder dans ses déclinaisons : http://bit.ly/O1G5Ov
    Ca vaut une séance de yoga.

    Sinon, très bon article, chef. Je vous aime, chef.

    RépondreSupprimer
  5. Super article, c'est vraiment n'importe quoi la notoriété de cette firme (la "firme à la pomme", comme disent les journalistes, rien que ça, ça m'énerve). C'est incompréhensible que la presse en parle autant que ça.

    RépondreSupprimer
  6. Mouais. Constat et captures parlantes. Mais je fais pertie de ceux qui ont fait ce constat depuis quelques années. Plus rien dans une presse au service d'un pouvoir (car ce sont les mêmes dans les deux grands partis conventionnels) de plus en plus orwellien. Un seul exemple parmi ceux que je pourrais multiplier : la Syrie. Une seule et même voix pour défendre la politique du gouvernement alors que les choses sont d'une grande compléxité. Rien sur la présence des services occidentaux et de l'internationale du djihad dont des français.
    Une seule solution, Internet. Dont CGB, dans mes favoris depuis longtemps et dont la lecture me passionne. Bravo à vous.

    RépondreSupprimer
  7. Déjà Coluche faisait le constat en direct à la télé... Mais chut, il faut surtout pas dire que les problèmes de vente de la presse ne vient pas que de la concurrence d'internet !

    RépondreSupprimer
  8. Pour l'année 2010, montant des subventions allouées par l'Etat à la presse : 419,3 millions € répartis comme suit :

    - 200.719.000€ d’aides à la diffusion, dont 111 millions d’aides au transport postal, 5,8 millions de réduction de tarif de transport SNCF, 1,9 millions d’aide à la diffusion internationale, 70 millions d’aide au portage et 12 millions d’exonérations de charges patronales pour les porteurs.

    - 11,9 millions d’aide au pluralisme, c’est-à-dire d’aide aux titres à faibles ressources publicitaires comme l’Humanité par exemple.

    - 93 millions d’aides à la modernisation, dont les 20 millions dont on a beaucoup parlé aux éditeurs de presse sur Internet,

    - 113 millions d’abonnement de l’Etat à l’AFP, parce que ce n’est pas anodin pour un pays d’avoir sa propre agence de presse d’un point de vue international.

    En dehors de la presse écrite, voici les autres subventions aux médias :

    Soutien à l’expression radiophonique locale : 26 millions

    Financement de l’audiovisuel : 488 millions

    Action audiovisuelle extérieure : 233 millions

    RépondreSupprimer
  9. I Pad 5: le veau d'or est arrivé.
    c'est décidé, je me convertis à l'Islam pour détruire le monde moderne.

    ALLHAOUAKBAR !

    RépondreSupprimer
  10. @ Justin Bieber, l'article ne parle ni en bien ni en mal d'Apple, elle parle des médias en font un sujet prioritaire. Nuance.

    RépondreSupprimer
  11. Reste à savoir si les journalistes sont payés en nature, en espèces ou bien si ils sont vraiment débiles et aiment faire les zhomsandouich gratos.

    Savoir si on a affaire à des putes ou des salopes quoi...

    RépondreSupprimer
  12. http://www.marianne2.fr/Libe-prive-de-Chanel-et-de-Mercedes_a222731.html
    La liberté de la presse est en danger !!! Vite une pub pour l'iPhone !!!
    Vous êtes totalement désavoué par la belle Marianne mon cher Fouquinouche. Proposerez-vous un duel à l'aube à l'orée de quelque sous bois ?

    RépondreSupprimer
  13. un journaliste qui n'est pas au chômage est une pute du système

    RépondreSupprimer
  14. Après coup, une fois l'iPhone sorti (c'était hier), on peut dire que les journalistes, en fait, avaient raison : la sortie de l'iPhone 5 est un événement pour beaucoup de gens. Les Français en parlent, ils l'attendent, ceux qui l'ont commandé s'étonnent de ne pas le recevoir le matin même, ils demandent à celui qui l'a s'ils peuvent le voir, le toucher... C'est triste à dire mais la sortie d'un nouveau téléphone EST un événement pour une partie de la population. Ca les botte. Et à ce titre cela mérite un traitement médiatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais justement, l'autre jour ce n'était même pas la sortie du produit, c'était le relai de la communication de l'entreprise. Ils n'ont qu'à se payer des pages de pub. Je suis d'accord que ça intéresse les gens (même si on peut discuter de la poule et de l'oeuf, ça les intéresse parce qu'on leur en parle, ou on leur en parle parce que ça les intéresse ?)mais dans la hiérarchie de l'information est-ce que ça méritait la première page de tous les journaux en ligne ? Je ne crois pas. Ça mérite effectivement un traitement médiatique (phénomène de consommation, innovation etc), c'est la place donnée et l'absence de recul le problème

      Supprimer
    2. On est bien d'accord. J'exprimais juste mon désarroi d'avoir constaté la frénésie authentique des gens (de certaines personnes autour de moi) vis-à-vis de ce gadget.

      Supprimer
  15. Et bien là je dis bravo au CGB d'avoir fait le parallèle entre la campagne pour la liberté de la presse et la une de tout ces médias dominants.
    Sincèrement ca fait pitié !

    RépondreSupprimer
  16. Oh la vache! l'image d'enfer: la goule vampirique Christine Ockrent-Kouchner crevée avec une balle dans la tête! Le rêve de tous les Français hi hi hi hi!

    Petit Jésus, exauce mon vœu s'il-te-plait! :)

    RépondreSupprimer

Attention : si ton commentaire refoule de la goule, tu seras crapuleusement discriminé.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d'exercices.)

Et vous, comment voyez-vous la France de 2025 ?